Foire aux questions

Pourquoi aller en psychothérapie?

C’est une question fort légitime. Après tout, l’engagement dans une psychothérapie est un processus souvent long (plusieurs semaines), coûteux (surtout pour ceux qui n’ont pas d’assurances qui couvrent ce type de frais) et exigeant (le psychologue demande une collaboration du client et l’invite souvent à explorer des zones douloureuses du passé). Alors pourquoi consulter?


Premièrement, parce qu’on a mal.

Les motifs de consultation décrits ailleurs sur ce site ont un facteur commun : ils entraînent une souffrance psychologique. La souffrance psychologique n’a souvent pas de cause physique connue. Elle peut être diffuse ou aigüe. Elle peut durer quelques minutes ou plusieurs années. Elle peut mobiliser une personne à agir, à changer son environnement ou à changer son comportement. Parfois seule, parfois avec de l’aide… Et il arrive qu’on se tourne vers la psychothérapie pour comprendre et endiguer cette souffrance.

Une deuxième raison qui peut amener une personne à consulter est le fait d’avoir épuiser les solutions. Chacun a un répertoire plus ou moins grand de ressources, lorsque des difficultés sont rencontrées. Tantôt par l’action, tantôt à travers les relations, tantôt par l’acceptation, on tentera de « régler » le problème. Et il arrive souvent que les problèmes se règlent ainsi. Mais il arrive aussi que ce problème se répète, revienne et que les ressources utilisées par le passé ne permettent pas de trouver une solution satisfaisante. Par exemple, une incapacité à ressentir de la joie depuis des mois, des situations interpersonnelles qui finissent invariablement dans le même cul-de-sac. Une personne peut alors se retrouver démunie, isolée et vivre une grande impuissance, voire un désespoir. Devant une telle impasse, il est parfois nécessaire de demander l’aide d’un psychologue. La psychothérapie permet de trouver un sens nouveau aux difficultés que l’on vit et de d’apporter des solutions nouvelles aux problèmes rencontrés.

Une troisième raison qui pourrait amener une personne à consulter est le désir d’être comprise. Lorsque l’on vit des difficultés ou une souffrance, l’entourage est parfois plus prompt à tenter d’offrir des solutions qu’à entendre, à écouter et à comprendre. Ou alors on se retrouve seul avec ces difficultés ou cette souffrance. Dans les deux cas, c’est le besoin d’être reconnu et validé dans son entièreté qui n’est pas rencontré, ce qui peut créer l’isolement, voire du ressentiment envers les autres. Le psychologue est formé pour entendre la souffrance d’une personne. Avant d’aider à trouver des solutions, il écoute et reconnaît ce que la personne vit et communique sa compréhension. Une fois compris, le client se sent déjà moins seul dans sa souffrance. Et c’est parfois l’ingrédient qui manquait pour favoriser un changement vers un mieux-être.

Il existe de multiples autres bonnes raisons de consulter un psychologue. Et en même temps, il existe plusieurs raisons de craindre l’engagement dans une psychothérapie. Dans la plupart des cas, ces craintes prennent leur source dans la peur d’être replongé dans l’impuissance que l’on a pu vivre dans le passé. Une impuissance et un sentiment de vulnérabilité qui peuvent sembler intolérables. Le psychologue comprend ces craintes et les respecte en adaptant le rythme des séances et de l’exploration.

À quoi m'attendre?
Comment me préparer?

La première rencontre avec un psychologue peut être stressante. Plusieurs craintes peuvent faire surface : comment est-ce que ça va se passer? Que va-t-il penser de moi? Est-ce que je vais bien lui expliquer ma situation? Est-ce qu'il va comprendre? Est-ce que j'en ai vraiment besoin?

Si vous vivez ces craintes ou vous posez ces questions, avant ou après avoir pris le premier rendez-vous, sachez qu'elles sont tout à fait légitimes. Après tout, vous ne connaissez pas le psychologue que vous allez rencontrer, vous ne savez peut-être pas comment se déroule un processus thérapeutique. Ou encore, vous avez peur de vous retrouver avec une personne intrusive, qui ne respectera pas vos limites, votre intimité.

La première rencontre sert à établir un premier contact. Elle vous permet de découvrir les lieux où se dérouleront les séances. Cette rencontre vous permet également de me rencontrer et de sentir si vous vous sentez à l'aise : il est important de se sentir minimalement en confiance en entreprenant une thérapie. Autrement, comment prendre le risque de se dévoiler? Vous êtes invités à me faire part de tout malaise qui pourrait survenir au cours de cette rencontre ou de toute rencontre subséquente. De même, vous êtes invités à me poser les questions qui vous viendraient.

La première rencontre sert aussi à mettre la lumière sur la situation qui a occasionné votre demande d'aide. En tant que psychologue, mon rôle est d'évaluer votre difficulté, de même que votre personnalité et votre manière d'être en relation. Vous aurez l'occasion de m'expliquer ce qui vous amène en thérapie, de m'exprimer vos craintes, vos doutes, vos frustrations. C'est avec ces informations que je peux vous offrir une aide adaptée à vos besoins. Il est possible que je vous invite à me partager certains éléments de votre passé. Cependant, tel que mentionné plus haut, je porte une attention particulière à ce que vous vous sentiez respecté dans votre rythme.

Une première rencontre thérapeutique, c'est l'occasion pour moi de vous expliquer avec plus de détails le cadre de travail que j'adopte avec mes clients. À la fin de cette première rencontre, nous aurons une meilleure idée de ce qui vous amène en thérapie et je vous communiquerai ma compréhension de votre situation. Ensemble, nous pourrons identifier un objectif de travail.

À la fin de cette première rencontre, vous aurez déjà un bon aperçu de ce qu'implique une psychothérapie avec moi. Vous pourrez alors choisir si ce cadre vous convient et si vous désirez entreprendre une psychothérapie.

Est-ce que ce que je vais dire est protégé?

La psychothérapie est un service confidentiel.

Le contenu des rencontres demeure privé. Il est en effet primordial que ce qui se dit dans un climat de confiance comme celui d’un bureau de psychologue ne sorte pas du bureau. Autrement, comment inspirer cette confiance de la part du client? Par ailleurs, comment offrir un processus de psychothérapie si un ingrédient aussi important que la confiance fait défaut?

Voilà pourquoi la confidentialité de ce qui est dit en thérapie est assurée, sauf dans une des quatre situations exceptionnelles suivantes :

  1. Le thérapeute a des motifs sérieux de croire que la sécurité d'une personne est compromise de façon imminente. Le thérapeute est alors obligé par la Loi de contacter les personnes nécessaires (p. ex., les autorités policières, la personne concernée, etc.) pour prévenir un crime. Cette clause inclut également les dangers concernant la sécurité du client lui-même.
  2. Le thérapeute a des motifs sérieux de croire que le développement d'un enfant est compromis. À nouveau, le thérapeute est obligé par la Loi de contacter les personnes nécessaires (p. ex., la Direction de la protection de la Jeunesse, le ou les parents de l'enfant concerné, etc.) pour tenter de rétablir la situation.
  3. Lorsque le client lui-même consent à ce que des informations contenues à son dossier soient communiquées à une tierce personne. Dans le contexte d'une psychothérapie en pratique privée, la nature des informations de même que les motifs pour lesquels le client souhaite que ces informations soient communiquées seront discutés en séance.
  4. Enfin, dans la situation extraordinaire où, lors d'un procès, un juge relève le thérapeute de son secret professionnel, celui-ci communiquera de manière parcimonieuse les informations qui lui sont demandées de révéler.

Ces exceptions sont prévues pour protéger le public. La pratique de la psychothérapie est supervisée par un ordre professionnel : l'Ordre des psychologues du Québec. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des règles déontologiques encadrant la pratique de la psychothérapie sur le site de l’Ordre des psychologues du Québec

Pour d'autres questions ou pour prendre rendez-vous, appelez-moi ou envoyez-moi un courriel